Chroniques

The Exile: An Outlander Graphic Novel – Diana Gabaldon

Résumé

After too long an absence, Jamie Fraser is coming home to Scotland—but not without great trepidation. Though his beloved godfather, Murtagh, promised Jamie’s late parents he’d watch over their brash son, making good on that vow will be no easy task. There’s already a fat bounty on the young exile’s head, courtesy of Captain Black Jack Randall, the sadistic British officer who’s crossed paths—and swords—with Jamie in the past. And in the court of the mighty MacKenzie clan, Jamie is a pawn in the power struggle between his uncles: aging chieftain Colum, who demands his nephew’s loyalty—or his life—and Dougal, war chieftain of Clan MacKenzie, who’d sooner see Jamie put to the sword than anointed Colum’s heir.

And then there is Claire Randall—mysterious, beautiful, and strong-willed, who appears in Jamie’s life to stir his  compassion … and arouse his desire.

But even as Jamie’s heart draws him to Claire, Murtagh is certain she’s been sent by the Old Ones, and Captain Randall accuses her of being a spy. Claire clearly has something to hide, though Jamie can’t believe she could pose him any danger. Still, he knows she is torn between two choices—a life with him, and whatever it is that draws her thoughts so often elsewhere.

Mon avis :

J’avais acheté ce roman graphique il y a plusieurs mois et étant fan de la série télévisée Outlander, je me suis finalement décidée à me lancer dans cette lecture en anglais (à ma connaissance la traduction de cet ouvrage n’est pas prévue).

J’ai été contente de retrouver le début de l’histoire de Claire et Jamie, même s’il y a quelques petites choses qui m’ont dérangée.

Tout d’abord, les illustrations ne m’ont pas convaincue même si c’est plutôt subjectif. J’ai trouvé les paysages assez beaux mais je n’ai pas aimé le trait de crayon pour représenter les personnages.

Autre point « négatif », en plus d’être en anglais (ce qui n’aurait normalement pas gêné ma lecture), les bulles étaient surtout en langage écossais « parlé » avec beaucoup d’expressions traduites du gaélique à l’anglais. Du coup, cela ne m’a pas aidé à rendre fluide cette lecture…

Une déception pour ce livre que j’oublierai probablement rapidement préférant aller revisionner la série. Cela reste néanmoins un très bel objet livre que je garderai avec plaisir dans ma collection !

4 réflexions au sujet de « The Exile: An Outlander Graphic Novel – Diana Gabaldon »

  1. Je pense pas que ce soit pour moi ^^ Autant j’adore les livres, surtout pour leurs longues descriptions, autant les romans graphiques c’est pas trop pour moi ^^
    En plus vu mon niveau d’anglais ce serait un désastre xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.